Karibo Sakafo!

19 août 2018

Mousse de patate douce beni imo au yaourt grec

IMG_4207

 

Des petites mousses onctueuses et rapides à faire, ça vous dit? Si comme moi vous n'aimez pas passer trop du temps dans les préparations de petites douceurs, cette recette est pour vous!

J'ai ramené du marché de la patate douce beni imo. Cette variété de patate douce, à la base originaire d'Okinawa, est cultivée depuis quelques années sur mon île. Sa chair est d'un violet assez intense, sa saveur est fine et délicieusement sucrée. Z'Homme et Petit Soleil en sont des fans absolus.

Pour changer un peu du gâteau patates, j' ai fait des mousses. A déguster, en dessert, au petit-déjeuner ou au goûter. Vous avez le choix!

IMG_4205

 Mousse de patate douce beni imo au yaourt grec

Pour 6 pots

 

1 grosse patate douce beni imo

3 yaourts grecs

2 à 3c. à soupe de miel, selon vos goûts (j'ai utilisé du miel de niaouli)

2c. à soupe de jus de citron (citron galet pour moi)

Eau glacée

  • Faites cuire la patate douce à la vapeur
  • Plongez-la quelques instants dans un grand bol d'eau glacée pour stopper la cuisson et conserver sa couleur violette. Epluchez-la ensuite.
  • Dans un blender, mixez la patate douce, le yaourt, le miel et le jus de citron (pour éviter l'oxydation de la patate douce, qui deviendrait alors marron)
  • Versez dans les pots.
  • Réservez au moins une heure au frais avant de servir.

IMG_4206

IMG_4212

Posté par Karibo Sakafo à 14:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 juin 2018

Jus de baobab au miel de niaouli de Madagascar

IMG_3896

Vous vous souvenez du baobab à côté de mon boulot dont je vous parlais ici, celui dont les fruits me narguaient à 5m de hauteur? Et bien, en ce moment, il est très très généreux avec moi! Chaque matin ou presque, je vais le voir avant de commencer à bosser, et je ramasse un, deux, parfois 3 gros fruits. Rassurez-vous, ils ne sont ni cassés ni écrasés, la coque de ces fruits est si dure qu'il faut la casser au marteau. Et une fois le fruit ouvert, la récompense est là: des petites "gousses" de pulpe blanches, sèches car la pulpe a cette étrange propriété de se déshydrater complètement à l'intérieur de la coque. Une friandise acidulée, appréciée de bien des enfants ayant grandi en terre africaine et qui sert de base à une boisson toute simple, fraîche, désaltérante et délicieuse.

Je vous avais présenté une 1ère version de jus de baobab au lait concentré et avec des glaçons de framboises. Cette fois-ci, la version du jour est plus basique, juste agrémentée d'un peu de miel de niaouli de Madagascar. Un miel fort en goût qui s'allie parfaitement à ma jolie boisson!

 

IMG_3892

 

Jus de baobab au miel de niaouli de Madagascar

Pour 75 cl de jus

3 fruits du baobab

Eau chaude

Miel de niaouli

IMG_3915

  • Cassez la coque des fruits à l'aide d'un marteau, récupérez la pulpe déshydratée et mettez-la dans un saladier.
  • Recouvrez la pulpe d'eau chaude et laissez reposer 20 mn.
  • Malaxez à la main pour que la pulpe se détache des graines.
  • Une fois les graines propres, filtrez et gardez uniquement le jus.
  • Ajoutez le miel de niaouli et mélangez soigneusement.
  • Réservez au frais avant de servir.

IMG_3900IMG_3903

 

 

Posté par Karibo Sakafo à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2018

Poke bowl au thon et saumon, fruits des tropiques et riz coco curcuma

IMG_3855

Me voilà de retour après quelques semaines d'absence...moins de temps, des obligations personnelles et professionnelles et voilà qu'en un clin d'oeil, le temps file sans qu'on ne s'en aperçoive!

J'ai quand même beaucoup cuisiné, même si je n'ai pas publié. Et je reviens avec mon poisson cru fétiche, dont je ne peux décidément pas me passer.

Aujourd'hui, je vous présente un poke bowl, cette belle recette toute simple, symbole d'Hawaii. La préparation est toute simple: une base de riz, du poisson cru mariné ou non dans un peu de sauce soja et des légumes et/ou des fruits.

Je vous avais déjà présenté cette recette, en version mini, et avec du riz noir. En voici une nouvelle déclinaison, qui me permet de fêter en couleur et en saveur, le 5ème anniversaire de la Bataille Food, dont le thème est "A ras le bowl". Vous savez tout désormais de ce joli défi culinaire, initié par Jenna. Dr Chocolatine en était la précédente marraine, pour cette édition toute spéciale, c'est Brian du blog Brian iz in the kitchen qui est aux commandes. A nous de préparer des bowls tout aussi spéciaux, avec un fruit ou légume de saison et un super aliment contenant vitamines, minéraux, antioxydants. ça tombe bien, il y a un peu de tout ça dans mon poke bowl: des avocats et des goyaviers, c'est la pleine saison ici, sur ma belle île de la Réunion. De la mangue verte avec laquelle j'ai préparé mon rougail préféré: le rougail mangue. Pas de riz noir cette fois-ci, mais un riz blanc que j'ai fait cuire avec un peu de lait de coco et du curcuma frais pilé.

Voilà, vous savez tout sur mon poke bowl! Je vous laisse découvrir la recette ainsi que celles des autres participants.

IMG_3854

Poke bowl au thon et saumon, fruits des tropiques et riz coco curcuma

Pour une personne

 

1/2 pavé de saumon + 1/2 pavé de thon

1/2 avocat coupé en tranches

Une petite poignée de goyaviers (pour les lecteurs de métropole, remplacez par des fraises)

Un mini concombre

Une petite carotte

Une mangue verte

Un piment cabri (facultatif)

Quelques tomates cocktail

1/2 oignon rouge émincé

2 tiges d'oignons verts

Coriandre fraîche

Sel, poivre

2c. à soupe d'huile de cacahuètes

1c. à café d'huile de pépins de raisin

1c. à soupe de sauce soja

Graines de sésame

Un petit verre de riz rond japonais

Lait de coco

3 cm de curcuma frais pilé

IMG_3857

  • Lavez le riz et mettez-le à cuire (au rice cooker pour moi) avec un verre 1/2 d'eau, 1/2 verre de lait de coco et le curcuma pilé. Réservez au chaud.
  • Pendant ce temps, détaillez le thon et le saumon. Faites mariner les morceaux pendant 20 mn dans un mélange d'huile de cacahuètes et de sauce soja.
  • Détaillez la carotte et le concombre à la mandoline pour en faire des rubans.
  • Préparez le rougail mangue: râpez la mangue verte. Ajoutez le piment cabri pilé, un peu d'huile neutre (pépins de raisin pour moi). Salez, ajoutez l'oignon rouge, mélangez et réservez au frais.
  • Préparez le bowl: mettez le riz chaud au fond du bol. Ajoutez le poisson au centre. Répartissez le reste des ingrédients autour du poisson. Parsemez de coriandre fraîche et de graines de sésame.

IMG_3861

IMG_3865

Liste des participants:

Gridelle de Les Voyages de Gridelle - Cath de "MIAM" La Cuisine de Cath - Giulia de Un Zest de Soleil - Dyen's Kitchen - Dr Chocolatine de La Médecine Passe Par La Cuisine - Justin de The Garden Of Delights - Hélène de Keskonmangemaman? - Carole de Ramène La Popotte - Natly de Une Cuisine pour Voozenoo - Jenna de Bistro de Jenna - Emilie de Emilie Sweetness - Stéphanie de Par Amour des Bonnes Choses - Valérie de 1, 2, 3... Dégustez! - Patou de Karibo Safako! - Maria de Recettes d'une Crétoise - Lova de Graine de Faim Kely - J'ai toujours aimé le jaune moutarde - Sabrina de Sab'n'Pepper - Lina de Le Chaud Patate - Delphine de Oh, la gourmande.. Je cuisine donc je suis... - Marie de United Colours of Macarons - Cathytutu de ...Chez Cathytutu, défis touristiques et culinaires d'une mère au foyer... - Sabrina de Sab en Cuisine - Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaises - Sarah de Play With Food - Marie de Cooking et Bon Appétit - Lully de Le Monde de Lully - Florence de Une Maman Puissance 4 - Céline de Comme une Envie de - Christine de Le Blog Culinaire Pause-Nature - Alexandra de Jamais sans ma cuillère -

ob_24db05_img-4392

Posté par Karibo Sakafo à 20:35 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

30 avril 2018

Foodista Challenge#40: bilan

foodista

Il est l'heure de refermer cette Foodista Challenge#40, qui nous a emmené le long de la Route de la Soie. Que de belles recettes!!!

Merci à tous pour vos participations, que vous pouvez admirer dans ce tableau Pinterest récapitulatif.

Et maintenant vient le moment de vous dévoiler le nom de la prochaine marraine. Son ragoût de haricots à la tomate nous a fait voyager jusqu'au Liban. Il s'agit de Carole, du blog Ramène ta popotte.

Elle sera aux commandes de la prochaine édition et j'ai déjà hâte de connaître son thème!

Encore merci à tous en tout cas!

 

Posté par Karibo Sakafo à 23:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

27 avril 2018

Buuz: raviolis mongols à l'agneau et aux légumes

IMG_3751

Le vendredi est un jour un peu spécial à la maison, c'est le jour où le soir, on se fait un repas un peu plus festif pour saluer le début du week-end. Au gré de nos humeurs, de nos envies, et de qui décide de ce qu'il y aura au menu de ce dîner rituel, ça peut être soit un plateau de fromages et de charcuteries avec du bon pain et des fruits, un repas un peu plus élaboré, un apéro dînatoire, ou bien, quand c'est le tour de Petit Soleil de choisir, des pizzas qu'on déguste tous les trois, assis sur le canapé et devant un dessin animé ou un film pour enfants.

La dernière fois, c'était à mon tour de choisir. J'ai préparé des raviolis mongols, qu'on appelle "buuz". Les buuz sont farcis à la viande, principalement de mouton ou d'agneau, mais aussi à la viande de boeuf ou de porc. On y ajoute des oignons, de l'ail, parfois du paprika ou de la coriandre et parfois des légumes comme le chou ou la carotte.  On les fait ensuite cuire à la vapeur. Les buuz sont très appréciés en Mongolie et servis pour Tsagaan Sar, le nouvel an mongol.

La préparation est simple, mais prend un peu de temps: il faut préparer la pâte qui enveloppe les raviolis, puis la farce qu'il faut laisser reposer un petit moment. Si vous êtes pressés, vous pouvez parfaitement acheter la pâte déjà étalée et prédécoupée en épicerie asiatique. Sinon, si vous voulez vous entraîner à la faire, il vous faudra juste un peu d'eau, de la farine, votre rouleau à pâtisserie et vous serez récompensés par la grande satisfaction de vous dire que l'avez fait vous-mêmes. "Comme au restaurant!", vous dirait mon Petit Soleil.

En Mongolie, chaque famille ou presque a sa version de la confection des buuz. Pour ma part, j'ai choisi de les préparer à l'agneau, et en y ajoutant des carottes et du chou rouge. Ma fantaisie a aussi été d'inclure 2 épices: 

-une épice, qui pousse dans mon jardin et qu'on appelle ici "ail chinois" : c'est une herbe qui ressemble à la ciboulette, mais dont les feuilles sont plates, au parfum d'ail. On l'appelle d'ailleurs aussi "ciboulette aillée". Si vous êtes amateur de cuisine japonaise, vous connaissez aussi cette plante sous le nom de "nira".

-du poivre rouge du Kerala, dont j'aime le parfum caramélisé, aux notes d'agrumes.

Cette recette est ma participation à la Foodista Challenge #40, dont je suis la marraine ce mois-ci et dont le thème est "Régalons-nous le long de la Route de la Soie!". Je vous propose de partir à la découverte de recettes issues des pays traversés par cette route mythique, en compagnie d'autres blogueurs. La Foodista Challenge est un défi culinaire imaginé par Stéphanie du très beau blog Cuisine-moi un mouton. Un joli rendez-vous culinaire où chaque participant présente une recette autour d'un thème commun.

IMG_3757

IMG_3724

 Buuz: raviolis mongols à l'agneau et légumes

Pour une trentaine de raviolis

 

Pour la pâte:

250g de farine

10 cl d'eau

  • Versez la farine dans un saladier
  • Ajoutez l'eau progressivement et mélangez
  • Laissez reposer le pâton obtenu pendant 20 mn sous un torchon
  • Coupez le pâton en tranches épaisses de 2 cm puis roulez chaque pâton en tubes
  • Divisez chaque tube en parts d'environ 3 cm. Aplatissez légèrement chaque part avec votre doigt
  • Saupoudrez votre plan de travail d'un peu de farine.
  • Aplatissez chaque part au rouleau à pâtisserie, pour former des galettes d'environ 7 cm. Empilez les galettes en les saupoudrant de farine pour pouvoir les décoller facilement.

IMG_3719

IMG_3746

 Pour la farce:

300g d'agneau haché

1 oignon émincé finement

2 gousses d'ail

7 brins d'ail chinois émincés finement

1/4 de chou rouge

1 grosse carotte

3c. à soupe d'eau

10 grains de poivre rouge du Kerala

Sel

  • Pilez ensemble l'ail, le sel et le poivre rouge
  • Râpez le chou rouge et la carotte
  • Dans un saladier, ajoutez l'agneau haché, les légumes râpés, l'oignon et l'ail chinois émincés, le mélange pilé.
  • Ajoutez les 3c. à soupe d'eau et mélangez
  • Laissez reposer pendant 30 mn

IMG_3752

IMG_3737

 Pour l'assemblage des raviolis

  • Mouillez le tour de la galette puis placez-la à plat dans votre main.
  • Déposez environ 1c. à soupe de farce dans la galette
  • Fermez la galette en la pinçant pour former des plis
  • Faites ensuite cuire les raviolis à la vapeur pendant 20 à 25 mn
  • A la fin de la cuisson, éventez-les pour leur donner un bel aspect brillant

Les buuz sont servis traditionnellement avec diverses salades.

IMG_3741

IMG_3759

foodista

La liste des participants

 

 Karibo Sakafo!

 Graine de faim kely

 Les voyages de Gridelle

 Ramène la popotte

 Mes plats au quotidien

 J'ai toujours aimé le jaune moutarde

 La cuisine de Jackie

 Jeune et affamée

 Petite cuillère et charentaises

 Gourmand et bio

 Nuances culinaires

 Le blog de Cata

 123 dégustez

 Deux pincées de beurre salé

 Dyen's kitchen

 Keskonmangemaman

 

Posté par Karibo Sakafo à 19:22 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

26 avril 2018

Salade lyonnaise revisitée

IMG_3769

 Partons au bistrot en compagnie d'Ingrid des Voyages de Gridelle qui est la toque de ce mois d'avril pour le site Cuisine gourmandise des 2B. La cuisine de bistrot est en effet le thème qu'elle a choisi pour ce 4ème défi et quel bel hommage à la cuisine simple, conviviale, qui respire le bien-manger et la cuisine du terroir.

J'ai tout de suite pensé aux petits plats que l'on sert dans les bouchons lyonnais pour faire honneur au thème d'Ingrid. Pour moi, Lyonnaise pendant 7 ans et qui l'est toujours un peu beaucoup dans le coeur -épouse d'un Lyonnais oblige-, amoureuse de cette ville comme de sa gastronomie, les bouchons lyonnais, typiques restaurants de la capitale des Gaules, sont l'emblème même de la cuisine de bistrot: déco pittoresque et pleine de chaleur, nappes à carreaux, mobiliers en bois, petits plats simples à base de produits frais. Il y a tant de plats que j'aime déguster lorsque je reviens à Lyon, mais je crois que celui qui me plait le plus et celui que je prépare le plus dans ma cuisine réunionnaise est la salade lyonnaise: une base de salade frisée, parfois de pissenlit, du lard fumé ou des lardons, des croutons frottés à l'ail et un oeuf poché. What else?

Pour ce défi, j'ai revisité cette recette: faute de frisée, j'ai pris une feuille de chêne, j'ai remplacé les lardons par notre boucané local, préparé mes croûtons avec du pain aux noix de la veille, rajouté un peu d'oignons rouges. Et pour assaisonner ma salade, j'ai préparé une vinaigrette aux fruits de la passion du jardin et à l'huile de cacahuètes, mon huile fétiche du moment ramenée de mes dernières vacances dans la région lyonnaise.

Et maintenant, tous au bistrot avec Ingrid!

IMG_3767

Salade lyonnaise revisitée

Pour 2 personnes

 

Feuilles de salade

6 tranches de pain aux noix, coupées en cubes

1/2 oignon rougé émincé

200g de boucané

2 oeufs extra frais

2 gros fruits de la passion (ou 4 petits)

2c. à café de moutarde de Dijon

Huile de cacahuètes

Sel, poivre, vinaigre

Une gousse d'ail

 

IMG_3770

IMG_3772

  • Préparez la vinaigrette: Dans un petit bol, ajoutez le jus des fruits de la passion, la moutarde, le sel, le poivre et l'huile de cacahuètes. Emulsionnez puis réservez.
  • Laver et essorer la salade, disposez les feuilles dans les assiettes
  • Dessalez le boucané dans l'eau bouillante pendant 20 mn puis coupez-le en tranches. Faites ensuite rissoler le boucané tranché puis réservez (ne jetez pas le gras rendu par le boucané)
  • Frottez les tranches de pain avec la gousse d'ail puis coupez-les en cubes. Passez les dans le gras rendu par le boucané jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants. Egouttez ensuite sur du papier absorbant
  • Ajoutez ensuite le boucané, les croûtons et l'oignon émincé dans les assiettes.
  • Préparez les oeufs pochés: cassez chaque oeuf dans un ramequin. Pendant ce temps, portez une casserole d'eau à ébullition puis réduisez le feu. Ajoutez un peu de vinaigre à l'eau. Faites un tourbillon dans l'eau avec le manche d'une spatule et versez rapidement un oeuf dans l'eau. Laissez cuire pendant 2mn30 si vous préférez un oeuf coulant, 3 mn à 3mn30 si vous préférez que le jaune soit un peu plus cuit. Répétez l'opération avec le 2ème oeuf. Egouttez ensuite les oeufs sur du papier absorbant puis déposez dans chaque assiette. Saupoudrez d'un peu de poivre du moulin.
  • Servez avec la vinaigrette au fruit de la passion.

IMG_3784

IMG_3775

IMG_3778

IMG_3786

 Cette recette participe au défi mensuel de Cuisine gourmandise des 2B. Poivré Seb a créé et administre ce site, en compagnie de Lyne et de Nicolas. Carole a elle en charge l'administration de la page Facebook du site.

Les différentes toques des défis mensuels des 2B:

  1. Janvier 2018 – Valérie du blog 123Dégustez   –  Soupe et velouté 

  2. Février 2018 – Sabrina du blog Sab’n’Pepper  –  Agrumes 

  3. Mars 2018 – Patou du blog Karibo Sakafo! –  L’Afrique Enchantée

  4. Avril 2018 - Ingrid du blog Les Voyages de Gridelle - La Cuisine de Bistrot

Posté par Karibo Sakafo à 14:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 avril 2018

Harira au ngo gai et gigot d'agneau

IMG_3700

Tandis que les températures montent tranquillement en France métropolitaine, chez nous dans l'Océan Indien, on commence à rentrer tout doucement dans l'hiver. Tout doucement, parce que la saison cyclonique n'est pas tout à fait terminée. D'ailleurs, à l'heure où je publie, le 8ème système de la saison, joliment baptisé Fakir, se dirige vers notre île et va copieusement nous arroser dès ce soir.

Un temps parfait pour déguster un bon bol de soupe! Et en matière de soupes, j'aime celles qui me font voyager, qui sentent bon l'ailleurs et les épices. J'avais un peu de gigot d'agneau et des pois chiches dans mon frigo, vestiges d'un reste de couscous. Et un bol de lentilles froides. Et plutôt que de les manger tels quels, j'ai préféré transformer le tout en une bonne harira, cette soupe d'Afrique du Nord (du Maroc et d'Algérie) que j'aime beaucoup. Je l'ai pimentée un petit peu et l'ai parfumée avec le ngo gai que j'ai planté, cette herbe toute jolie qu'on appelle aussi coriandre vietnamienne: de longues feuilles bien vertes au parfum de coriandre, qui ont l'avantage de résister parfaitement aux escargots farceurs de mon jardin.

Cette soupe est une version personnelle, préparée principalement avec des restes. Je n'ai pas ajouté de riz ou de vermicelles, comme on peut le faire dans d'autres recettes plus traditionnelles, juste un peu de céleri et quelques épices. Que les puristes me pardonnent, donc!

IMG_3703

Harira au ngo gai et gigot d'agneau

Pour 4 personnes

300g de gigot d'agneau (ici un reste de gigot déjà cuit)

1 bol de pois chiches (les miens étaient trempés de la veille)

1 bol de lentilles (ici, des lentilles déjà cuites d'un précédent repas)

Une branche de céleri

Un petit bouquet de persil

une dizaine de feuilles de ngo gai (ou un petit bouquet de coriandre

4 grosses tomates pelées, coupées en cubes puis mixées

150g de concentré de tomates

1 gros oignon

1 cm de gingembre frais

2 cm de curcuma frais (ou 1c. à café de curcuma en poudre)

10 grains de poivre noir

sel

50g de farine

piment cabri (facultatif)

index 2

  • Pilez ensemble le sel, le poivre, le gingembre et le curcuma.
  • Hachez les oignons, le céleri, le persil et le ngo gai et faites revenir dans une grande marmite avec un peu d'huile d'olive.
  • Ajoutez le mélange pilé, mélangez quelques instants puis les pois chiches et un grand volume d'eau (environ 2 l) et laissez mijoter pendant 30 à 40 mn.
  • Ajoutez ensuite les tomates mixées, le concentré de tomates et les lentilles, poursuivez le cuisson pendant 20 à 25 mn, à couvert.
  • Si vous utilisez de la viande déjà cuite, ajoutez-là à cette étape. Sinon, faites la revenir en même temps que les oignons.
  • Dans un bol, délayez la farine avec un peu d'eau (cela servira d'épaississant à la soupe). Versez en plusieurs fois, en mélangeant en même temps et laissez la soupe s'épaissir.
  • Ôtez le couvercle et prolongez la cuisson pendant une dizaine de minutes.
  • Versez dans des bols et parsemez de ngo gai (et pour moi, d'un peu de piment cabri) avant de servir.

index

Posté par Karibo Sakafo à 20:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]