Karibo Sakafo!

09 novembre 2016

Buye à ma façon: jus de "pain de singe" ou fruit du baobab

IMG_1267

Aujourd'hui, le fruit que je vous présente n'est pas emblématique de la cuisine créole réunionnaise. Néanmoins, j'ai envie de vous en parler parce qu' il est présent dans le paysage local, bien que son usage reste confidentiel.  Et puis la recette qui va suivre est aussi un hommage pour moi.. Non pas à une personne, mais à....un arbre. Et pas n'importe quel arbre, mais à un baobab. Aujourd'hui, on parle donc du fruit du baobab, appelé aussi "buye"  (prononcez "bouyé") en langue wolofe sénégalaise ou "pain de singe" parce nos amis les singes raffolent de ce fruit.

Mon pays natal, ma Grande Ile malgache est la patrie des baobabs: sur les huit espèces de baobabs connues dans le monde, Madagascar en compte 7 endémiques. Et j'ai eu la très grande chance d'en côtoyer une, endémique du Nord de Madagascar, là où j'ai grandi.

L'un de ces baobabs est étroitement lié à mes souvenirs de gosse et avec mes copains, nous allions le saluer pratiquement toutes les semaines, il était sur le chemin de la plage, lieu de nos pique-nique dominicaux..

Je me souviens de nos mains d'enfants, unies ensemble pour faire le tourdu tronc. C'est que c'est massif un baobab! On se faisait la courte échelle pour pouvoir nous installer à califourchon sur sa branche la plus accessible et parfois, les lémuriens nous observaient du haut des branches, cachés parmi les feuilles des tamarins voisins.

Ce baobab me semblait immense à l'époque. Je l'ai revu lors de nos dernières vacances malgaches en mai dernier, un peu émue de le voir toujours debout après tant d'années. Il était encore plus grand et fier, encore plus majestueux. Les arbres autour de lui ont hélas disparu, mais lui est toujours là..

Quand j'étais gosse, les fruits du baobab étaient une de mes gourmandises: on cassait la coque du fruit, on récupérait la pulpe à l'intérieur et on mangeait le tout comme ça.

Effet de mode ou pas, le fruit du baobab appelé aussi "pain de singe" gagne aujourd'hui ses lettres de noblesse et les magasins bios ou les pharmacies le mettent notamment à l'honneur pour ses propriétés antioxydantes, son exceptionnelle contenance en fibres, vitamine C, A, en calcium, potassium (6 fois plus que la banane).

Pas loin de mon lieu de travail, dans un parc, il y a un baobab dont les fruits ont longtemps attisé ma convoitise. Mais situés à près de 5m de hauteur, je ne pouvais que les observer en soupirant. Jusqu'à ce que tout récemment, un bienvenu coup de vent fasse tomber quasi à mes pieds 5 gros et jolis fruits. Pour un peu, j'en aurais dansé la carmagnole!

Je les ai ramenés à la maison, toute fière, et pour fêter ça, j'ai préparé une boisson avec les fruits. Et si vous vous demandez pourquoi vous voyez des framboises sur mes photos (pas du tout africaines ou créoles), c'est parce que ce jour-là mes framboises surgelées ont fait office de glaçons vu que mon freezer en était dépourvu.

IMG_1260IMG_1272

Buye à ma façon: jus de "pain de singe" ou fruit du baobab

Pour 1.5l de jus

5 fruits du baobab

Eau chaude

25 cl de lait concentré sucré (vous pouvez remplacer par du sucre ou du miel)

IMG_1258IMG_1262

  • Cassez la coque des fruits à l'aide d'un marteau, récupérez la pulpe déshydratée et mettez-la dans un saladier.
  • Recouvrez la pulpe d'eau chaude et laissez reposer 20 mn
  • Malaxez à la main pour que la pulpe se détache des graines
  • Une fois les graines propres, filtrez et gardez uniquement le jus
  • Ajoutez le lait concentré et mélangez soigneusement
  • Réservez au frais avant de servir

IMG_1268IMG_1261IMG_1265IMG_1269

Posté par Karibo Sakafo à 11:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 octobre 2016

Bouchées apéritives au boucané baba figues

IMG_1298

En ce moment et pendant une semaine sur notre île, se déroule la Semaine Créole/Somèn Kréol. Un ensemble de manifestations culinaires, culturelles dont l'objectif est de célébrer les savoir-faire et le très riche patrimoine culturel de la Réunion.

Je profite de cette occasion pour vous emmener à la découverte de fruits et légumes insolites, parfois un peu oubliés ici, mais dont l'usage fait figure de madeleine de Proust pour beaucoup de Réunionnais, nostalgique d'une recette, d'une saveur, d'un parfum,d'un plat dégusté lors d'une fête de famille.

Parmi ces fruits et légumes qu'on appelle ici"lontan", figure la fleur de bananier, plus connu sous son nom créole de "baba figue". "Baba" est le terme créole qui désigne le bébé, le jeune enfant et "figue" est un faux ami puisque sur ma jolie île d'adoption, la figue, est l'autre nom de la banane. Baba figue est donc littéralement le "bébé de la banane" ou fleur de banane, cette partie qui se trouve au bout du régime de bananes. CQFD.

Le cari boucané baba figue(s) est un plat traditionnel de la cuisine réunionnaise. Comme tout cari, on le sert avec du riz, des grains (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois du Cap) et un rougail froid pimenté. J'en ai fait une version apéritive en réalisant des petites bouchées à déguster froides, chaudes ou tièdes sur des toats.

Si vous êtes dans les îles où dans tout autre endroit où poussent les bananes, vous n'aurez aucun mal à vous procurer des baba figues. Il vous suffira de couper le bourgeon floral directement sur le pied de bananier. Sinon, vous trouverez des babas figues dans les épiceries asiatiques ou afro-antillaises, soit entières, soit en sachet, pré-découpées en lanières.

Voici un lien qui répertorie les différentes épiceries en France métropolitaine.

Si vous ne trouvez pas de boucané, remplacez par du lard fumé, des lardons, ou de la saucisse fumée. Vous pouvez également préparer une version sans viande, ça sera tout aussi bon.

Enfin, un dernier petit conseil: enduisez votre couteau d'huile avant de couper le baba figue car la sève qui va s'en dégager est un peu collante.

IMG_1293

Bouchées apéritives au boucané baba figues

Pour une trentaine de bouchées

3 gros baba figues

300g de boucané

Une grosse tomate coupée en dés (ou 4 petites)

2 oignons émincés

4 gousses d'ail

2 cm de gingembre frais

Poivre

Une petite branche de thym

1c. à café de curcuma

2c. à soupe d'huile de pépins de raisin (ou une autre huile végétale neutre)

IMG_1282

IMG_1286

  • Préparez les baba figues: Versez un grand volume d'eau froide, généreusement citronnée (ou vinaigrée) et salée dans un saladier. Ôtez les pétales violets jusqu'à ce que le coeur jaune clair du baba figue apparaisse. Retirez également toutes les petites fleurs que vous verrez, elles ne se mangent pas. Emincez finement le coeur jaune clair et mettez à tremper dans le volume d'eau salée et citronnée pendant 2 heures: cela empêchera l'oxydation et ôtera l'amertume des baba figues. renouvelez l'opération une 2ème fois.
  • Pendant ce temps, faites bouillir le boucané pour le dessaler, puis coupez-le en petits morceaux.
  • Pilez ensemble l'ail, le poivre et le gingembre
  • Faites revenir le boucané avec le thym. Ajoutez ensuite les oignons lorsque la viande est bien dorée, puis ensuite le mélange pilé
  • Ajoutez les tomates et laisser compoter
  • Egouttez les morceaux émincés de baba figue, ajoutez à la préparation. Allongez d'un grand verre d'eau puis couvrez et portez à ébullition.
  • Laissez mijotez une vingtaine de minutes en remuant régulièrement. La sauce doit être courte.
  • Hors du feu, ajoutez le curcuma dans la préparation encore chaude: les épices doivent cuire le moins possible pour conserver toutes leurs propriétés.
  • Servez ensuite sur des toats.

IMG_1287

IMG_1292

IMG_1294

IMG_1288

 

Posté par Karibo Sakafo à 22:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 octobre 2016

Frozen yoghurt au bissap, parfumé au zeste et grains de citron caviar

IMG_1364Octobre est rose sur la blogosphère culinaire en signe de soutien envers les actions qui visent en ce mois à parler et faire parler du cancer du sein.

Octobre est donc rose aussi sur mon petit blog car je tenais à participer à cet élan. Il m'a fallu faire travailler un peu mes méninges, le rose n'étant pas à la base ma couleur de prédilection. J'ai passé un peu de temps à chercher des produits roses: le pitaya? Pas encore la saison chez moi. La betterave? Elle et moi sommes fâchées depuis...toujours, en fait. Et aucune réconciliation en vue. Les biscuits de Reims? Je n'en ai pas trouvé. Les fraises tagada? J'aurais dû alors user de mille ruses pour les mettre à l'abri de la gourmandise de Petit Soleil et Z'Homme.

Mon choix s'est finalement porté sur le bissap, ce joli hibiscus africain qui a eu la très bonne idée d'être comestible et délicieux. J'en avais justement planté dans mon jardin et il m'a donné une récolte plus que généreuse. Le bissap est très rouge en principe, mais associé au yaourt, il vous donne un rose du plus bel effet. J'ai alors décidé de préparer un frozen yoghurt, dont l'onctuosité et la fraîcheur ont été plus que bienvenues: chez nous, l'été austral s'installe et les températures commencent à grimper! Et pour donner encore plus de peps à ce yaourt glacé, j'ai associé le citron caviar à ma recette. Un peu de zeste râpé, les fameux grains citronnés de ce joli et surprenant agrume qui explosent en bouche et voilà un frozen yoghurt sublimé, parfumé à souhait!

IMG_1356IMG_1365

Frozen yoghurt au bissap, parfumé au zeste et grains de citron caviar

Pour 6 personnes

4 yaourts

5c. à soupe de sucre

4/5 feuilles de bissap séché

1/2 gousse de vanille (facultatif)

Un demi citron caviar

IMG_1358IMG_1352

  • Faites infusez les feuilles de bissap dans 10 cl d'eau chaude.
  • Ajoutez le sucre, la vanille et remuez puis filtrez et laissez refroidir.
  • Ajoutez ensuite le yaourt et fouettez vigoureusement
  • Versez la préparation dans un moule que vous placerez ensuite au congélateur pendant 3h, en remuant toutes les 45 mn.
  • 10 mn avant de servir, parfumez la préparation avec un peu de zeste prélevé sur le citron caviar et les fameux "grains" de cet agrume puis remettez au congélateur.

IMG_1350IMG_1351IMG_1354IMG_1359

14523121_1768134696777941_7573808587618831843_n

Posté par Karibo Sakafo à 22:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 octobre 2016

Salade de raisin bangladeshie

IMG_1257

Invitée par Lova de Graine de faim kely , je participe aux Régalades en cascade imaginées par Monsieur Woody, du blog Sharing cuisine. Le principe du jeu:

"réaliser une recette inédite autour d’un ingrédient et la publier le 1er samedi du mois à 11h sur leur blog, puis chacun d’entre eux passe le flambeau à 5 de leurs amis blogueurs avec un nouveau ingrédient et ainsi de suite"

Pour ce mois-ci, Monsieur Woody nous demande de préparer une recette avec de la figue ou du raisin. J'ai choisi le raisin, que j'ai voulu mettre à l'honneur à travers une recette toute simple mais assez surprenante Je vous emmène donc en voyage vers le sous-continent indien: petit arrêt au Bangladesh avec cette jolie salade, acidulée, joliment pimentée et parfumée. Elle accompagne volontiers les curries indiens, ou elle peut se transformer pourquoi pas, en rougail, à déguster avec un bon ritra de canard ou un canard à la vanille.

Et pour encore plus de simplicité, elle peut servir de base à une autre salade. Pour ma part, je l'ai dégustée avec un reste de laitue/avocat/tomates, concombre et quelques tranches de jambon cru. Et ce fut parfait!

IMG_1245

IMG_1248

 Salade de raisin bangladeshie

 Pour une personne

Une vingtaine de raisin blancs et rouges

1/2 oignon rouge émincé

2 citrons galet

2 piments oiseau

1c. à soupe d'huile

Feuilles de coriandre ciselées

Sel

IMG_1249

IMG_1251

  • Lavez et coupez les raisins en deux
  • Lavez les citrons galet et coupez-les en fines tranches. Vous pouvez aussi choisir de presser les citrons et d'arroser les raisins avec le jus obtenu par la suite.
  • Pilez ensemble le piment et le sel
  • Dans un petit saladier, ajoutez les raisins, les tranches de citrons galet, le mélange pilé, l'oignon émincé et les feuilles de coriandre
  • Arrosez avec la cuiller d'huile
  • Mélangez soigneusement. Réservez au frais 15 mn avant de déguster

Comme le veut le règlement, je dois inviter 5 personnes à participer à la prochaine édition, qui sera sur le thème de la citrouille et de la crème. Malheureusement, un quotidien professionnel très très chargé ces 3 dernières semaines ne m'a pas donner le temps de contacter d'autres blogueurs, hormis Cécile de Ma Cuisine Bleu Combava. Je présente donc mes excuses à Monsieur Woody et promis, je ferai mieux la prochaine fois!

rc3a9galades-en-cascade

 

Posté par Karibo Sakafo à 13:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 septembre 2016

Tartare de thon big eye à la mangue verte, citron galet et citron caviar

IMG_1234

Si si, je vous jure, je sais cuisiner autre chose que des tartares de poisson. Mais quand ma soeur, qui vit désormais sur mon île (youhouhouhou!!!!) m'apporte des citrons caviar, qu'on fait le marché ensemble et qu'on ramène du poisson, des mangues vertes et des citrons galet, ça serait presque criminel de préparer autre chose qu'un tartare de poisson.

Aussitôt dit, aussitôt fait!

Le citron caviar, voilà un fruit qui attise ma curiosité depuis un bon bout de temps! Devenu très tendance depuis son utilisation par certains grands chefs cuisiniers, son prix au départ assez prohibitif ne me le rendait pas trop sympathique. Et puis, l'avantage d'être sur une petite île tropicale où tout (ou presque) pousse, c'est que depuis un an, tout le monde cherche à avoir son plant de citron caviar dans le jardin (bon là, je ne fais pas exception à la règle). Du coup, avec la multiplication des fruits sur les différents marchés de l'île, on commence à trouver des citrons caviar qui ne nécessitent pas de vendre sa main gauche pour en acquérir!

C'est en tout cas un très beau fruit, dont la pulpe se détache en petites billes translucides, de couleur verte pâle, rouge ou blanche. Les billes explosent en bouche et dégagent un très bel arôme: pour moi, un mélange entre le citron galet et le combava mais d'autres leur trouvent une saveur proche du citron vert et du pamplemousse.

Quoi qu'il en soit, ce joli fruit originaire d'Australie est un véritable délice! A associer bien sûr à un tartare de poisson, mais si vous n'aimez pas le poisson cru, c'est tout aussi bon avec du poisson en sauce cuit au four.

J'ai fait ce tartare pour mes 4 invités et je dois dire qu'il a eu son petit succès!

IMG_1235

IMG_1242

Tartare de poisson à la mangue verte, citron galet et citron caviar

Pour 6 personnes

1 kg de thon (ici, thon big eye/thon obèse de l'Océan Indien)

1 mangue verte épluchée et détaillée à la mandoline

2c. à soupe de sauce de soja

2 citrons caviar

2 citrons galet (ou 1 citron vert)

3c. à soupe d'huile d'olive

5 d'oignons verts ciselés

sel, poivre (ici, poivre voatsiperifery ou poivre sauvage de Madagascar)

IMG_1244

IMG_1236

  • Détaillez le poisson en dés.
  • Salez, poivrez, ajoutez les oignons ciselés et les copeaux de mangue verte
  • Arrosez ensuite d'huile d'olive
  • Mélangez le tout et réservez 20 mn au frais
  • Pendant ce temps, récupérez les billes de citron caviar et le jus des citrons galet
  • Arrosez le poisson avec le jus de citron, ajoutez le citron caviar.
  • Mélangez puis laissez reposer 10 mn avant de servir

IMG_1238

IMG_1241

IMG_1240

IMG_1239

Posté par Karibo Sakafo à 21:29 - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 septembre 2016

Chips de banane verte comme à Nosy Komba

IMG_1207

 Après une pause estivale, la Bataille Food, initiée par Jenna du  Bistro de Jenna reprend du service.  Nicolasestpatissier officiait aux commandes de la dernière édition, cette fois-ci, Gaëlle, du très très joli blog  MyNomadCuisine nous entraîne à la découverte des délices d'ailleurs. Impossible de résister à cette invitation au voyage, qui va nous emmener à la découverte d'autres saveurs. Pour rendre le voyage encore plus joli, Gaëlle nous demande de soigner notre déco en y ajoutant la couleur verte sous la forme de notre choix. Et pour que le voyage soit encore plus gourmand, nos recettes devront se déguster avec les doigts.

"Racontez-nous vos souvenirs de vacances, vos découvertes culinaires de voyages, vos origines, ou évadez-vous simplement depuis chez vous...
Faites-nous voyager, proposez des saveurs inconnues et nouvelles, de nouveaux ingrédients, des plats originaux, ...
"

Ma recette est un peu de tout ça: un souvenir (de vacances et un souvenir tout court), un hommage à mes origines malgaches, une invitation au voyage, une envie d'évasion...il y a 3 mois, j'ai fait découvrir le Nord de Madagascar à mes 2 hommes. Et ils ont adoré!! Les repas, les paysages et même les interminables heures en taxi-brousse (non, là je blague). Voir son enfant de 5 ans s'éclater sur la terre de sa propre enfance a quelque chose de magique!! Le voir déguster avec délectation ces chips de banane vertes qui me plaisaient tant quand j'étais gosse avait quelque chose de savoureux..L'air de rien, ces chips faisaient partie de mes madeleines de Proust, cette street food malgache qui me régalait, enfant, à la sortie de l'école. Je partage celà avec vous aujourd'hui avec un très grand plaisir!!

IMG_1203IMG_1198

Chips de banane verte comme à Nosy Komba

Pour 4 personnes

5 bananes bien vertes et dure (hors banane plantain)

1/2c. à café de curcuma

sel, poivre

huile pour friture

IMG_1209IMG_1206

  • Huilez votre couteau et vos mains
  • Incisez chaque banane dans la longueur, coupez les extrêmités
  • Tranchez chaque banane à la mandoline. Placez les morceaux dans un petit saladier
  • Saupoudrez de sel, poivre et curcuma
  • Faites frire dans une huile bien chaude
  • Egouttez sur du papier absorbant et laissez refroidir avant de servir

IMG_1208IMG_1204IMG_1205IMG_1197

Quelques photos de nos vacances à Nosy Komba avant de vous laisser découvrir la liste des participants:

DSCN4023

DSCN4024

DSCN4029

DSCN4049

IMG_0266

IMG_0268

IMG_0272

Bataille-Food-21

Voici la liste des participants:

My Nomad Cuisine Bistro de JennaRecreacakes, The Crazy Oven,  Cook A Life!,  Une cuisine pour voozenoo La Femme a Tete de Chou, Aux delices de Vany, Ma Cuisine a Moi, Petite cuillere et charentaises, Afternoon Tea, Les delices de Loulou, Magg Kitchenette, J'ai toujours aime le jaune moutarde, Karibo Safako, Graine de faim Kely, Douceurs Maison, Cooking in June, Celinblog, Devorez-moi Rouge Gingembre,  Chaud Patate,  Encore un gateau, By acb 4 you,  Les delices pour mes amours, Dans la cuisine de Djanisse, Quelques grammes de gourmandise,  Toque de choc!, Le blog de Cata, Double Portion, Cooking & Bon appetit, Eat Africa, Mes inspirations culinaires, Douceurs Maison,  Cosmic Tomatoes, Au fil du thym, Les gourmandises de Sandrine, Oh la gourmande, Patisseries a croquer, L'Atelier de Kristel, La cuisine veggie de Jenni, Brian Iz in the kitchen, Laety Cuisine, Rock the Bretzel, Fil et Croq, Le Dessert c'est pour moi, La polygraphe,  Cuisine 2 soeurs, KeskonmangemamanEmilie Sweetness, Recettes Dukan, La Medecine passe par la cuisine, A fleur d'Oranger,

Posté par Karibo Sakafo à 20:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

26 août 2016

Bĕijīng kăoyā: Canard laqué à la pékinoise

IMG_9811

Voilà une des recettes, sinon LA recette, qui me fait rêver depuis longtemps: le fameux canard laqué pékinois. J'ai toujours voulu tester cette recette, mais ce monument de la cuisine chinoise était quelque peu intimidant et m'a rendue championne de la procrastination culinaire. Et puis...la gourmandise aidant, je me suis lancée, en suivant les conseils simples et très complets du Canard du Mékong. Ce blog est une de mes références en ce qui concerne la cuisine asiatique.

Cette recette est un 1er essai (et il y en aura d'autres). Faute de temps, je ne l'ai pas servi avec les petites crêpes chinoises qui accompagnent traditionnellement ce plat, mais ça me donnera l'occasion de préparer à nouveau un canard laqué. Du coup, j'ai fait comme font les réunionnais d'origine chinoise ici: j'ai servi mon plat à la créole, c'est-à-dire accompagné de riz et d'un bon rougail pimenté. En l'occurence pour cette recette, un rougail tomates.

Verdict de ce 1er essai: la dégustation a été appréciée par mes goûteurs, même si la prochaine fois, mon canard sera plus fondant. Je pensais avoir plus de mal avec le laquage, mais finalement, il me satisfait parfaitement! Il ne reste plus qu'à acquérir le coup de main pour présenter un canard laqué à la hauteur de ceux qui me font rêver de gourmandise.

IMG_9809

IMG_9812

Bĕijīng kăoyā: Canard laqué à la pékinoise

Pour 8 personnes

 

Un beau canard (le mien pesait près de 3 kg)

8 cm de gingembre frais

2c. à soupe de sauce soja

2c. à soupe de vinaigre de riz

8c. à soupe de miel (ici, miel d'eucalyptus de Rodrigues)
2 c. à café de 5 épices
2 c. à café de sel

 

IMG_9810

IMG_9813

 

  • Portez une grande marmite d'eau à ébullition et plongez ensuite le canard 5 mn dans l'eau bouillante
  • Epongez soigneusement le canard au papier absorbant et/ou au torchon (intérieur et extérieur) puis frottez la surface du canard avec le gingembre coupé en deux. (l'intérieur du canard également). Pilez ensuite le gingembre et placez le mélange pilé à l'intérieur du canard.
  • Placez une grille au-dessus d'un plat, posez le canard dessus et laissez au frais pendant 3h (la peau doit être bien froide et bien séchée pour que la laque tienne)
  • Préparez la laque en mélangeant dans un bol le 5 épices, le vinaigre de riz, la sauce soja et le sel.
  • Enduisez le canard entièrement de laque puis entreposez au frais sur la grille placée au-dessus du plat pendant 24 à 48h. La peau laquée doit être assez dure au toucher (sinon, il faut poursuivre le séchage)
  • Une fois le séchage terminé, sortez le canard 1h, à température ambiante
  • Préchauffez le four à 200°C
  • Enfournez le canard pendant environ 2h30

IMG_9814

 

Posté par Karibo Sakafo à 10:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]