Karibo Sakafo!

04 avril 2018

Foodista Challenge #40: annonce du thème

 

foodista

Alors il semblerait que ce début d'année soit placé pour moi sous le signe des défis culinaires! Car après avoir été nommée Toque du mois de mars pour le site Cuisine gourmandise des 2B, c'est maintenant ma chère Cécile qui m'a demandé d'être la prochaine marraine de la Foodista Challenge. Waouh!!

Un petit rappel sur ce qu'est la Foodista Challenge, avant de vous annoncer le thème, et je reprends les mots de sa créatrice, Stéphanie aux commandes du très beau blog Cuisine moi un mouton:

"Il s’agit d’un défi culinaire, entre blogueurs et non blogueurs autour d’un thème commun décidé par la marraine désignée à chaque édition, crée par… moi-même! J’ai donc fixé les règles du jeu et chaque marraine doit en plus de décider d’un thème, choisir deux règles parmi les suivantes (histoire de pimenter un peu le tout):
– Un ingrédient imposé pour les recettes sucrées et un autre ingrédient pour les recettes salées (un ingrédient commun si cela est possible) ;
– Une couleur qui devra être présente dans la recette ou dans la décoration ;
– Un pays qui inspirera les recettes du thème ;
– Un accessoire qui devra se trouver sur les photos"

Ce joli défi, qui n'a d'autre but que de partager et découvrir des recettes et des blogueurs passionnés a eu 39 parrains/marraines avant moi, qui ont tous fait preuve d'une très belle créativité pour nous offrir des thèmes originaux. Jugez plutôt:

Face à tous ces jolis thèmes, mes neurones ont un peu chauffé pour vous proposer à mon tour quelque chose qui fédère et qui à la fois me ressemble un peu. Après beaucoup de réflexions, une session de brainstorming avec deux amies blogueuses, des échanges avec mon Petit Soleil et Z'Homme, ça y est je le tenais enfin mon thème!! Il rassemble deux choses dont je ne pourrais me passer: les voyages et la cuisine. 

route-de-la-soie-21(1)

Cette route mythique désigne un réseau de routes commerciales reliant l'Europe à l'Asie, de l'actuelle Turquie à la Chine. Elle tire son nom de la plus précieuse marchandise qui y transitait: la soie. Cette route était en fait un faisceau de pistes d'abord terrestres puis également maritimes ayant permis de nombreux échanges marchands pendant des siècles. De nombreux pays sont traversés et sont désignés par les actuels Turquie, Syrie, Liban, Iran, Turkménistan, Ouzbekistan, Kirghizistan, Tadjikistan, Kazakhstan, mais également Egypte, Arabie saoudite (les régions côtières), Afghanistan, Inde, Pakistan, Bangladesh, Mongolie et bien sûr Chine.

La route de la Soie a permis de nombreux apports culinaires en termes d'épices et de saveurs dans nos cuisines actuelles. Alors rendons-lui hommage en cuisine! Partons à la découverte des mets de tous ces pays lointains mais dont parfois, au détour d'une bouchée, nous retrouvons des influences dans nos repas.

Et pour rendre le voyage encore plus gourmand, deux contraintes (toutes petites):

-votre recette devra comporter au moins une épice.

-pour rappeler la route de la soie, faites apparaître un joli tissu sur votre photo (inutile qu'il soit en soie bien entendu!).

 

N'oubliez pas également de:

-rappeler brièvement en quoi consiste la Foodista challenge et de citer sa créatrice, Stéphanie, du blog Cuisine moi un mouton

-joindre le logo de la Foodista Challenge

-ajouter la liste des participants (je l'actualiserai au fur à mesure de vos inscriptions)

-faire un récapitulatif des précédentes éditions

Si ce voyage vous tente, n'hésitez pas à vous inscrire en bas de cet article, dans la partie commentaires et publiez vos recettes dans la journée du vendredi 27 avril.

Pour vous inspirer , je vous ai préparé un tableau Pinterest, visible ici.

 

Les participants (la liste sera actualisée):

 Karibo Sakafo!

Ma cuisine bleu combava

Graine de faim kely

Ramène la popotte

Mes plats au quotidien

Chaud patate

J'ai toujours aimé le jaune moutarde

La cuisine de Jackie

Jeune et affamée

Petite cuillère et charentaises

Gourmand et bio

Nuances culinaires

Le blog de Cata

 

Posté par Karibo Sakafo à 17:47 - - Commentaires [26] - Permalien [#]


03 avril 2018

Défi des 2B: bilan

logo-l-afrique-enchantc3a9e-mars-2018

Après un mois passé en Afrique comme toque du mois de mars pour le site Cuisine gourmandise des 2B, l'heure est venue pour moi de passer le relais pour le mois d'avril.

Laissez-moi vous dire tout d'abord que j'ai passé un mois de mars très agréable et en bonne compagnie dans cette Afrique enchantée. D'Est en Ouest, du Nord au Sud, en passant par une petite incursion dans l'Océan Indien, la balade a été gourmande et riches en découvertes.

Alors du fond du coeur, merci à tous les participant(e)s!!!

Après le moment savoureux de la découverte de vos recettes, est venu le moment casse-tête: comment choisir quand tout, absolument tout me plaisait??? Après bien des tergiversations, mon choix s'est porté sur le Gnaouia ou râgout de gombos d'Ingrid, du blog Les voyages de Gridelle. Figurez-vous qu'on m'avait offert des gombos à mon travail et que je n'ai pas eu le coeur de dire à la personne qui les avait cueillis dans son jardin que les gombos, je n'aime pas bien ça. Mais là, je me suis dit que je trouverais bien une recette pour les préparer et j'ai fait la recette d'Ingrid pour mon mari et mon fils. Mon fiston tenait absolument à me faire goûter son assiette, en usant d'un argument imparable: "Maman, tu ne peux pas dire que tu n'aimes pas alors que tu n'as pas goûté! Il faut que tu goûtes, c'est toi qui me dit ça tout le temps"...quand vos arguments se retournent contre vous!!! Donc j'ai goûté...et j'ai aimé!! Et voilà. Ingrid qui sans le savoir, a réussi le tour de force de me faire manger des gombos sera notre prochaine toque du mois. Et moi j'ai décidé que je ne dirai plus rien (pendant un moment du moins) sur les choix alimentaires de mon fils: à me piquer mes arguments de maman, il serait bien capable de me faire manger des betteraves, lui! Et les betteraves et moi, on est fâchées à vie!

Pour découvrir le joli tableau des recettes de ce défi, c'est par ici!

Logo_beau-bon-orange-vif-vert-officiel

Posté par Karibo Sakafo à 21:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 mars 2018

Vary amin' anana

 

index

Quand Cécile du blog Bleu Combava, organise un tour du monde des petits-déjeuners pour la 39ème Foodista Challenge, avouez que ça donne envie de la suivre et d'en parcourir chaque étape avec elle! Une belle occasion de découvrir les différentes façons de déguster le 1er repas de la journée, un peu partout sur la planète.

Moi, ça m'a donné envie de parler d'un plat qui est très "comfort food" dans mon univers culinaire: le vary amin'anana, un plat tout simple, qui vient de mon île natale de Madagascar et qui est à base de riz. Madagascar est un des plus gros consommateurs de riz au monde, on en mange traditionnellement matin, midi, et soir. 1kg par jour et par personne. C'est dire à quel point le riz est l'aliment central, le pilier de l'alimentation malgache.

Alors le vary amin'anana, qu'est ce que c'est? C'est du riz ("vary" en malgache) et des brèdes ("anana"). Du riz aux brèdes, donc. Et c'est délicieux!!! On peut le manger tel quel, ou alors avec un peu de viande -traditionnellement des saucisses ou du "kitoza" qui est une sorte de beef jerky version malgache- , un oeuf au plat, du poulet. Ce qu'on veut et ce qu'on a, en fait! C'est un plat fourre-tout, qui peut servir à accomoder les restes mais il y a 2 écoles: soit faire cuire le riz en même temps que les brèdes, soit utiliser du riz déjà cuit et si vous voulez, ajoutez de la viande (hachée ou pas), du poulet, un oeuf, des mini-crevettes qu'on appelle "chevaquines"...à vous de voir, selon vos envies, le contenu de vos placards et de votre frigidaire, le temps dont vous disposez. Pour ma part, j'ai utilisé du riz déjà cuit et pas de viande. Et selon les goûts des uns et des autres, le vary amin'anana peut soit avoir la consistance d'un risotto un peu liquide, soit ressembler à une soupe. Moi, je l'aime en version soupe.

Dans les Hauts-Plateaux de Madagascar où les hivers sont froids, c'est un petit-déjeuner très apprécié et bien réconfortant. Et c'est avec un bon bol de vary amin'anana que j'accompagne mon amie Cécile dans sa Foodista Challenge!

 

C'est quoi la Foodista Challenge, au fait?

 

C'est un défi culinaire créé par Stéphanie du magnifique blog Cuisine Moi un Mouton. Chaque mois, les passionné(e)s de cuisine et de pâtisserie, blogueurs et non blogueurs, se retrouvent autour d'un thème imposé. La marraine du mois désigne la prochaine marraine ou le prochain parrain.

Les deux contraintes demandées par Cécile:

  1. rendre visible l'origine de votre petit déjeuner par un accessoire rappelant le pays, un drapeau, un objet, une mention manuscrite: pour moi, l'accessoire sera le "lambahoany", qui est un tissu en coton imprimé aux motifs colorés. Il est porté un peu comme un paréo, surtout dans les régions côtières et il se noue autour de la taille, sous les aisselles ou autour de la tête.
  2. faire apparaître une ou plusieurs touches de couleur du drapeau national du pays concerné: les couleurs du drapeau de Madagascar sont le rouge, le vert et le blanc.

 Et maintenant, place à la recette!

IMG_3699

Vary amin' anana: "soupe" de riz malgache aux brèdes

Pour 2 bols

200g de riz déjà cuit

1/2 botte de brèdes de votre choix: pour moi, du cresson. Mais vous pouvez utiliser du chou chinois, des pak choy, des feuilles de citrouille, des épinards, des brèdes mafana.

2 tomates

2 oignons

4 tiges d'oignons verts

3 gousses d'ail

10 grains de poivre

5 cm de gingembre frais

Sel

Eau

IMG_3687

IMG_3699

  • Emincez les oignons et les oignons verts
  • Coupez les tomates en dés moyens
  • Pilez ensemble l'ail, le gingembre, le sel et le poivre
  • Dans une petite marmite, faites revenir les oignons et les oignons verts dans un peu d'huile neutre
  • Ajoutez les brèdes et ensuite les tomates. Laissez compoter quelques instants avant d'inclure le mélange pilé. Remuez bien.
  • Ajoutez le riz déjà cuit et 4 grands verres d'eau.
  • Couvrez et laissez l'eau chauffer quelques minutes.
  • Transférez dans 2 grands bols et dégustez

 

51t2vD285uL

 

 

Découvrez les petits-déjeuners des autres participants:

 

foodista

Posté par Karibo Sakafo à 18:33 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

20 mars 2018

Riz jollof ouest-africain au boeuf sauté, salade kachumbari des Grands Lacs

IMG_3661

Aujourd'hui, on va beaucoup se promener sur le continent africain. Partons d'abord en Afrique de l'Ouest, à la découverte du riz jollof. Ce plat est populaire dans toute la région aussi bien dans les pays anglophones (Ghana, Nigéria, Sierra Leone, Gambie, Libéria et une partie du Cameroun) que francophones (Senégal, Togo, Côte d'Ivoire, Mali, Cameroun). Il a d'ailleurs plusieurs noms, selon les localisations: riz jollof ou jollof rice, riz wolof au Mali, riz au gras, thieboudienne, bènn tchin ("cuisiné en une seule marmite" en wolof).

Différents noms pour un seul plat: du riz que l'on faire cuire dans une base de sauce tomates, ce qui lui donne sa caractéristique couleur orangée, selon les pays, des légumes pour accompagner (carottes, chou, haricots verts...), des épices et parfois des viandes (boeuf, agneau ou cabri, poulet...) ou du poisson. Il existe une variante de ce plat, tout aussi délicieuse, où on rajoute du lait de coco dans la base de tomates. En principe, le riz jollof se cuit dans une seule marmite. On y prépare la sauce, on y ajoute les légumes, la viande puis le riz, un peu d'eau, on recouvre et ça cuit tranquillement. Pour le côté pratique, j'ai triché gagné du temps et j'ai utilisé mon rice-cooker pour la seconde étape de ma recette: ma sauce a été préparée dans une sauteuse puis j'ai transféré le tout dans mon rice-cooker, qui s'est chargé de tout cuire sans que j'ai à surveiller.

Maintenant que vous savez tout du riz jollof, passons à la salade kachumbari: c'est une préparation froide, à base de tomates, de piments et d'oignons, qui est consommée dans les pays bordant les grands lacs africains, l'Afrique de l'Est et les pays du Sud africain. Du Kenya, à la Tanzanie, du Malawi au Burundi en passant par le Rwanda, l'Ouganda et le Congo, la salade kachumbari est appréciée. Avec des variantes selon les pays bien sûr! Ici, on y ajoutera du concombre, là, de l'avocat, du jus de citron et parfois de l'avocat. Et pour corser le tout, si on ajoute Madagascar, les Comores, Mayotte, La Réunion et Maurice, on peut dire que la salade kachumbari est aussi connue dans l'Océan Indien, où on l'a renommée "rougail tomates".  La salade kachumbari tire son origine de racines indiennes, où elle est connue sous le nom de "salade kachumber". Quand on connait l'étendue de la diaspora indienne à travers le continent africain, on comprend mieux qu'elle ait laissé de si savoureuses traces dans les différentes gastronomies du continent.

Cette salade n'accompagne pas, traditionnellement, le riz jollof. Mais si je me suis permis ce (petit) crime de lèse-majesté, c'est que je ne connais rien de mieux pour accompagner le riz qu'un bon rougail et donc qu'une bonne salade kachumbari. Et maintenant place aux recettes, qui sont ma 2ème contribution comme toque du mois du défi mensuel du site Cuisine gourmandise des 2B pour le thème "lAfrique enchantée" que j'ai choisi.  Ce site a été créé par Seb de Poivré Seb, géré par Lyne de Epice et Moi & Nicolas Dans ma Cuisine à Moi pour le site et Carole de Ramène la Popotte pour la page FB!

Les toques précédentes étaient:

 

  1. Janvier 2018-Valérie du blog 123Dégustez - "Soupe et velouté
  2. Février 2018- Sabrina du blog San ' n 'Pepper - "Agrumes"

IMG_3681

IMG_3677

 

Riz jollof ouest-africain au boeuf sauté, salade kachumbari des Grands Lacs


Pour le riz jollof (quantité pour 6 personnes)

500g de boeuf (ici, tende de tranche), coupé finement

400g de riz

4 tomates

2 gros oignons (oignons rouges, de préférence)

5 gousses d'ail

3 branches de thym frais

1 tube de concentré de tomates (150g environ)

2 carrés de bouillon, style Maggi

1 feuille de laurier quatre épices

1 piment cabri ou antillais (facultatif)

1c. à soupe de curry

Sel, poivre

IMG_3676

  • Coupez les tomates en petits dés. Traditionnellement, on pèle et on mixe les tomates, mais je préfère les couper en dés, je trouve qu'on en sent mieux le goput.
  • Emincez les oignons
  • Pilez ensemble le sel, le poivre et les gousses d'ail. Réservez
  • Faites sauter le boeuf dans un peu d'huile neutre et réservez.
  • Dans la même sauteuse, faites revenir les oignons avec le thym et la feuille de quatre-épices (ou de laurier).
  • Ajoutez les tomates, le mélange pilé, remuez, passez sur feu doux et laisser compoter quelques instants.
  • Ajoutez le tube de concentré de concentré de tomates.
  • Emiettez les cubes de bouillon, ajoutez le curry et le boeuf sauté. Remuez.
  • Ajoutez un petit verre d'eau. Remuez et laissez mijoter 15mn.
  • Pendant ce temps, lavez le riz plusieurs fois pour enlever les impuretés et retirer l'amidon qui le rend collant.

Si vous utilisez un rice cooker:

  • Transférez la sauce dans le rice cooker.
  • Ajoutez le riz lavé et remuez bien pour que les grains de riz s'imprègnent de la sauce.
  • Ajoutez de l'eau à hauteur.
  • Fermez et mettez le rice cooker en mode "cuisson".

Si vous n'utilisez pas de rice cooker:

  • Ajoutez le riz dans la marmite et remuez bien pour que les grains s'imprègnent de la sauce.
  • Ajoutez de l'eau à hauteur.
  • Fermez et poursuivez la cuisson riz à feu doux jusqu'à évaporation, en remuant de temps en temps.

 

Salade kachumbari

Pour un bol

 

2 grosses tomates

1 gros oignon rouge

1 mini concombre

1c. à café d'huile de pépins de raisin

Un demi piment antillais (facultatif)

Sel

IMG_3663

  • Coupez les tomates  et le concombre en petits dés
  • Emincez l'oignon
  • Mettez le tout dans un bol
  • Salez, ajoutez l'huile.
  • Mélangez et placez au frais jusqu'au moment de servir

IMG_3653

IMG_3655

logo-l-afrique-enchantc3a9e-mars-2018

 

Cuisinons en musique avec l'Ougandais Eddy Kenzo - Sitya Loss

Posté par Karibo Sakafo à 18:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 mars 2018

Carpaccio de thon aux achards citron à la malgache, parfumé à la coriandre et à l'huile de cacahuètes

IMG_3484

Il y avait bien longtemps que je ne vous avais pas parlé de poisson cru! j'en prépare toujours, mais bien souvent, mes tartares et autres ceviche sont dégustés sans avoir été photographiés! Pas grave, c'est bien parfois de se déconnecter du mode "blog".

Ce carpaccio est une impro. J'ai tranché mon poisson et je l'ai accomodé avec à peu près tout ce que j'ai trouvé, dans mes placards, dans mon frigo ou dans mon jardin: de l'huile de cacahuètes grillées tout d'abord. Rien à voir avec l'huile d'arachide classique. Celle-là embaume la cacahuète grillée à en affoler les papilles! De la coriandre du jardin, dont le goût est tellement parfait avec le poisson cru. Et mon ingrédient chouchou du moment est venu compléter ce carpaccio: mes achards citron, ramenés par bouteilles entières (je suis totalement addict à ces achards) de nos vacances à Madagascar il y a 2 ans, à Nosy Komba et Diego-Suarez. L'île de Nosy Komba et la ville de Diego-Suarez sont situés dans le Nord de Madagascar, l'une dans le Canal de Mozambique, et l'autre tout au Nord de la Grande Ile. Ces deux endroits partagent plusieurs spécialités culinaires, la cuisine au lait de coco par exemple ou les achards de citron. Si vous allez dans le Nord de Madagascar, vous trouverez sur les marchés et au bord des routes, des bouteilles remplies de ces achards, qui s'affinent tranquillement au soleil. Et au fait, c'est quoi ces achards? C'est une préparation culinaire, dans laquelle on confit des citrons galets, qu'on mélange ensuite avec une purée d'oignons, de curcuma, d'eau, de sel et de piment. Et pas n'importe quel piment: du piment antillais, ce piment, gros et charnu qui ressemble à un petit poivron et qui se distingue par sa force et son parfum incomparable. On met ensuite le tout dans une bouteille fermée et on laisse au soleil pendant au moins un mois. Et ça se conserve pratiquement indéfiniment. Le tout donne un condiment costaud, qui embaume le doux parfum du citron galet. Si vous ne craignez pas le piment, la recette est par ici. Sinon, remplacez par des citrons confits classiques.

Mon assiette était servie en plat principal, je l'ai accompagnée d'une rose d'avocat et de belles tranches de pain de campagne grillées. Réduisez les portions si vous prévoyez de servir ce carpaccio en entrée.

IMG_3493IMG_3488

Carpaccio de thon aux achards de citron à la malgache, parfumé à la coriandre et à l'huile de cacahuètes

Pour une assiette

 

250g de poisson extra frais (ici, thon albacore, que vous pouvez remplacer par n'importe quel poisson à chair ferme)

1/2 oignon rouge (plus ferme et moins sucré que l'oignon blanc)

2 tiges d'oignons verts

2 tiges de coriandre

4 tomates cerises

Huile de cacahuètes

Achards citron

Poivre

1/2 avocat

IMG_3506IMG_3502

 

  • Placez le thon au congélateur pendant 1h, il sera plus ferme et plus facile à trancher
  • Pendant ce temps, émincez les oignons verts, l'oignon rouge, ciselez la coriandre
  • Détaillez les tomates cerises
  • Confectionnez une rose d'avocat
  • Tranchez le thon et déposez chaque tranche sur une assiette
  • Parsemez l'assiette de tomates, oignons, oignons verts, coriandre et quelques tranches d'achards citron. Saupoudrez d'une pincée de poivre
  • Prélevez un peu de sauce des achards et arrosez le carpaccio
  • Déposez la rose d'avocat au centre de l'assiette
  • Terminez par un filet d'huile de cacahuètes.
  • Réservez 20 mn au frais avant de servir

IMG_3516

IMG_3502

IMG_3495IMG_3504

 

Posté par Karibo Sakafo à 16:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 mars 2018

Jus de prune de cythère

IMG_3622

J'attends toujours avec impatience la saison des prunes de cythère. Les prunes de cythère, au si joli nom, nous les connaissons à la Réunion sous le nom de "zévi". C'est un fruit à la peau lisse, qui comprend un noyau hérissé de fibres et qui est utilisé le plus souvent vert, en rougail. Il remplace souvent la mangue verte lorsque la saison se termine. Petite, à Madagascar, les zévis étaient pour moi des "sakoua". Verts, je les mangeais coupés en morceaux, avec un mélange de sel et de piment. L'acidité du fruit, le piquant du piment, le goût du sel...un délice! Mûrs, je préférais les déguster sans transformation, juste tels quels: les prunes de cythère sont très juteuses, parfumées et rafraîchissantes quand elles sont mûres, et ça, ça me plaisait!

Aujourd'hui, nous allons voyager un peu avec ces fameuses prunes (qui n'ont d'ailleurs rien à voir avec les prunes classiques). En devenant toque du mois de mars pour le défi du site Cuisine Gourmandise des 2B, grâce à la chouette proposition de Sab de Sab'npepper, je vous avais promis un voyage gourmand en "Afrique Enchantée". Ce site a été créé par Poivré Seb, qui est assisté pour sa gestion par Lyne, Nicolas et Carole Chaque mois, un défi est organisé par la toque du mois, défi au cours duquel les participants peuvent proposer jusqu'à 3 recettes. Puis à l'issue du mois, la toque du mois passe le relais à un autre organisateur.

La première étape de mon voyage en terre africaine s'arrête au Cameroun, pays de l'ouest africain, dont la gastronomie est polymorphe, variée et riche en saveurs, à l'image de tout le continent. Je vous emmène à la découverte d'une boisson parfumée, douce et acidulée à souhait, à base de "cassimango", comme on appelle là-bas la prune de cythère. Dans certaines variantes, on trouve de l'ananas. On testera la prochaine fois, mais là, j'ai voulu essayer la recette "nature". C'est une boisson que nous avons énormément aimée à la maison, et qui fera très probablement partie de nos classiques. Une belle découverte!

 

IMG_3618

IMG_3596

 

Jus de prune de cythère

Pour un grand pichet

 

10 prunes de cythère vertes

1/2l d'eau

4c. à soupe de sucre miel de baies roses

1/2 gousse de vanille fendue

 

IMG_3608

 

  • Dans un blender, ajoutez les prunes de cythère coupées, le miel, l'eau et les grains recueillis de la gousse de vanille fendue.
  • Mixez le tout.
  • Filtrez le mélange
  • Servez très frais

IMG_3610

IMG_3619

Les toques du mois des 2B

  1. Janvier 2018 – Valérie du blog 123Dégustez   –   Soupe et velouté  
  2. Février 2018 – Sabrina du blog Sab’n’Pepper  –   Agrumes 
  3. Mars 2018Patou du blog Karibo Sakafo! –  L’Afrique Enchantée

Tout au long du mois de mars, partez en Afrique enchantée chez:

Karibo Sakafo, Ma cuisine Bleu combava,  Epices et moi, Ramène popotte Sab'nPepper, Poivré Seb, Keskonmangemaman, Du bordel dans la cuisine, Citronnelle et cardamome

On déguste cette jolie boisson en musique, en compagnie du TP OK Jazz et de ce joli morceau que j'écoute très souvent quand je cuisine:

Toyeba Yo | TP OK Jazz | Playing For Change | Live Outside

logo-l-afrique-enchantc3a9e-mars-2018

Posté par Karibo Sakafo à 01:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 mars 2018

Irish coffee

IMG_3559

Avec un peu d'avance, on fête la Saint Patrick sur le blog, grâce à Cécile du blog Platapons qui nous demande, pour cette Bataille Food de partir à la découverte de l'Irlande. La Bataille Food, vous connaissez, c'est ce défi initié par Jenna et qui rassemble les blogueurs volontaires autour d'un thème. Intronisée marraine de cette édition par Marie du blog Grains de sel et gourmandise, Cécile nous propose un bien joli thème!

La Saint Patrick fait remonter chez moi pas mal de souvenirs de soirées estudiantines, dans les pubs irlandais de Lyon, où j'étais à la fac. C'est là que j'ai rencontré une bande de joyeux lurons, natifs de la verte Irlande et dont certains sont toujours mes amis depuis. Quelques pintes de Smithwick's ou de Guinness, de la bonne musique, une chouette compagnie et des Irish coffees en fin de soirée. Voilà comment se passaient quelques unes de mes soirées de jeune étudiante. Le temps d'une recette, je me replonge avec délice dans mes jolis souvenirs!

IMG_3576

Irish coffee

Pour un verre

 

10cl de café fort, chaud

5cl de whiskey (irlandais, bien sûr. Pour ma recette, j'ai choisi du Jameson)

1c. à soupe de sucre

Crème fouettée

IMG_3583

  • Versez de l'eau chaude sur le verre et laissez-là pendant 5 mn pour chauffer le verre (ça garde le verre chaud)
  • Faites chauffer le whiskey et le sucre, à feu doux en remuant pour dissoudre le sucre et en veillant à ne pas faire bouillir le whiskey.
  • Jetez l'eau du verre.
  • Dans le verre, versez le café puis le whiskey chaud, en remuant légèrement.
  • Nappez ensuite le verre de crème fouettée.
  • Si vous le souhaitez, saupoudrez de cacao et dégustez.

IMG_3588

IMG_3594

Découvrez les recettes irlandaises des autres participants:

Cécile de Platapons – Carole de Ramène la Popotte – Anaïs de Encore une lichette – Martine de Grain de sel et gourmandise – Gridelle de Les voyages de Gridelle – Jenna du Bristo de Jenna – Clara de La table de Clara – Emilie de Emilie Sweetness – Lina de Desafio chaud patate – Maggy de Maggkitchenette United Colours of Macarons – Patou de Karibo SakafoYellow Mustard – Catalina du Blog de cata – Lova de Graine de faim kely – Gabrielle de Petites cuillères et charentaises – Hélène de Keskonmange maman – Delphine de Oh, la gourmande delLa cuisine d’une toquée – Stéphanie de Par amour des bonnes chosesLes gâteaux de Lic

ob_24db05_img-4392

Posté par Karibo Sakafo à 21:24 - - Commentaires [27] - Permalien [#]