IMG_2114

Comme la précédente, cette recette est une nouvelle participation à Un tour en cuisine. Cette fois-ci, je participe au maxi tour en cuisine. Le but de ce tour est de préparer son plat ou son dessert préféré. Pour moi qui ne suis pas très dessert, la question a été vite réglée: je présente un plat. Par contre, le choix m'a demandé un peu plus de réflexion, parce que sélectionner parmi tout ce que j'aime...pas facile! Et puis finalement, quand on a trop de choix, le plus simple est finalement de revenir à l'essentiel: la cuisine de ma maman.

Ma maman, je vous en ai déjà un petit peu parlé quand je vous ai raconté l'histoire de mes sambos. ça fait certainement cliché, mais pour moi, c'est la meilleure cuisinière du monde. C'est elle qui réalise les meilleurs ravitoto coco, poulet coco et autres riz frit que j'ai jamais mangés. Véridique, promis, juré! C'est avec elle que j'ai fait mes premiers pas en cuisine, en observant et en écoutant ces conseils, en apprenant comme elle à doser à l'aveugle, à évaluer au pif les temps de cuisson...avec quelques tâtonnements et quelques ratés au début: ne s'improvise pas cuisinière qui veut, surtout quand on a appris avec des "tu regardes et quand c'est prêt, tu le sais" (oups...ben des fois, je savais pas! Sorry Mum :-) ), "tu mets le feu fort mais pas trop" (euh...maman, comment dire....va falloir préciser un peu plus, là!!!). Un de mes souvenirs les plus savoureux a été quand elle a voulu m'apprendre à cuire le riz: rincer le riz plusieurs fois, ça OK , mettre le riz dans l'eau aussi. ça s'est compliqué quand on en est arrivées à une sombre histoire de deux phalanges au-dessus du riz, ce qui dans mon esprit de jeune ado revenait à m'expliquer la théorie de la relativité en langue tadjikhe (depuis, j'ai acheté un rice cooker, hé hé!)

Comme je vous le disais, ma maman assure en cuisine! Et parmi tous les plats qu'elle prépare, il y a son superbe boeuf au chou, qu'elle appelle "viande au chou". Une recette bien bonne qui vient de sa Grande Ile malgache natale et avec laquelle elle charme tous ceux qui ont le privilège de la goûter. Quand nous étions petits et qu'elle faisait ce plat, je peux vous dire, personne ne protestait autour de la table.

Ce maxi tour en cuisine me donne l'occasion de rendre hommage aux talents culinaires de ma maman. Et puis, il y a 4 jours, c'était son anniversaire, alors ça me fait très plaisir de la mettre à l'honneur.

Joyeux anniversaire, maman!

Boeuf au chou

Pour 4-6 personnes

IMG_2122

 

 1,5 kg de viande de boeuf coupées en cubes ( 1,3 kg de viande "à bourguignon" + 200g de plat de côtes)

500g de chou blanc: au choix, vous pouvez l'émincer finement ou le détailler en gros morceaux. Personnellement, je préfère la première option, ça prend moins de temps à cuire!

4 grosses tomates détaillées en gros cubes

2 gros oignons émincés

6 gousses d'ail

2 cm de gingembre frais

sel, poivre

1c. à soupe de curry

  • Pilez ensemble l'ail, le gingembre, le sel et le poivre
  • Faites revenir la viande dans une sauteuse
  • Quand les morceaux sont bien dorés, ajoutez les oignons et le chou
  • Quand les oignons deviennent transparents, ajoutez le mélange pilé et remuez
  • Ajoutez les tomates, laissez compoter
  • Mouillez à hauteur des morceaux de viande, couvrir.
  • Laissez cuire 1h à 1h30 (le temps de cuisson dépendra de la qualité de votre viande), en ajoutant de l'eau si besoin. Ajoutez le curry en toute fin de cuisson. La sauce doit être onctueuse, la viande et le chou, fondants.
  • Servez, accompagné de riz blanc et d'un rougail de votre choix. J'ai choisi un rougail tomates.

 

Rougail tomates

Une grosse tomate coupée en petits cubes, que vous assaisonnerez avec un filet d'huile neutre (pas d'huile d'olive s'il vous plait, ça dénature le goût du rougail!!), des oignons émincés, des rondelles d'oignons verts, du sel, du piment écrasé (facultatif). Vous pouvez aussi ajouter du gingembre frais écrasé ou des zestes de combava.

IMG_2115

 

IMG_2116

IMG_2113