IMG_3208

Mes racines à moi sont plurielles: un pied dans l'hémisphère Nord, un autre dans le Sud, un peu de moi en France métropolitaine et un peu dans l'Océan Indien, aux métissages multiples.. La cuisine que j'aime et que je prépare est à l'image de ces racines, empreinte de tout ce que chaque partie du globe m'apporte de meilleur. Ici, les fruits tropicaux, les épices, le piment, le riz, là-bas, le vin, les pâtes, les charcuteries, d'autres fruits, les fromages aux parfums entêtants et les cuisines d'un autre terroir.

Le boeuf bourguignon est un plat qui revient souvent à la table de ma famille et de ma belle-famille et je me suis toujours amusée de la façon dont nos deux familles le dégustait: chez mes parents qui habitent dans l'Est de la France, on le mange avec du riz et du piment (hé oui! Et c'est très bon!). Dans ma belle famille, c'est avec des pommes de terre ou des pâtes. Et les deux me plaisent (même si belle-maman me garde toujours du Tabasco pas loin, dans son frigo).

Sur mon île de la Réunion, le métissage se vit au quotidien et notamment dans la cuisine. L'Inde nous a apporté son cabri massalé, ses katless, ses bonbons piment, ses sambos (samoussas) et son biryani, la Chine, le poulet sauce d'huître, les sarcives, les bouchons, les sautés mines, les shop suey et autres bols renversés. De même, L'Afrique apporte sa contribution avec les brèdes, le manioc, l'igname et le lait de coco. L'influence européenne et notamment française se fait également sentir, à travers l'utilisation du vin pour préparer certains plats. Et voila ma transition toute trouvée pour vous présenter ma recette de boeuf, mi-bourguignon, mi-civet façon réunionnaise. Une recette née de l'envie toute simple de lier ces deux recettes que j'aime beaucoup.

Du boeuf bourguignon, j'ai gardé la base: le vin, les champignons, les carottes. J'y ai ajouté ce qui fait le civet réunionnais: le thym, les oignons verts et les tomates dans la cuisson de la sauce.  Jai remplacé les lardons du bourguignon par le boucané créole et le bouquet garni par deux feuilles de quatre-épices cueillies dans le jardin. Le quatre-épices a un parfum proche du laurier, avec en plus, une touche de cannelle, de gingembre, de poivre et de muscade. Et pour que le métissage soit complet, j'ai laissé chacun libre de son accompagnement: des tagliatelles, des pommes de terre vapeur, du riz blanc ainsi qu'un rougail de tomates pimenté". Et tous mes gourmands ont apprécié, le plat a été dévoré!

IMG_3216

IMG_3210

 

Boeuf mi-bourguignon, mi-civet façon Réunion

Pour 6 personnes

 

1,5 kg de boeuf (j'ai pris du paleron et un morceau de plat de côtes), coupé en gros cubes

500g de boucané

Une bouteille de vin de Bourgogne

4 gros oignons émincés

Unez botte d'oignons verts + 2 brins pour la décoration

6 gousses d'ail

4 grosses tomates coupées en cubes

4 carottes coupées en rondelles

6 champignons (pleurotes et champignons de Paris)

10 clous de girofle

4 branches thym

2 feuilles de quatre-épices

Sel, poivre

IMG_3209

  • Faites mariner une nuit la viande dans le vin rouge, les feuilles de quatre-épices, les clous de girofle et le thym
  • Sortez les morceaux de boeuf, réservez la marinade
  • Pilez ensemble l'ail, le sel et le poivre. Réservez
  • Faites bouillir le boucané pendant 20 mn pour le dessaler et le dégraisser puis coupez-le en petits cubes
  • Faites revenir les morceaux de boeuf avec le boucané
  • Ajoutez les oignons, les oignons verts, les champignons et les carottes. Mélangez bien.
  • Ajoutez le mélange pilé et les tomates. Remuez et laissez les tomates compoter
  • Baissez le feu, ajoutez le vin de la marinade et ces autres ingrédients (thym, quatre-épices, clous de girofle) puis couvrir
  • Laissez mijoter 2 à 3h. Le temps de cuisson dépendra de la taille de vos morceaux de boeuf et de la qualité de la viande
  • Servez avec l'accompagnement de votre choix: du riz et un rougail, des pâtes ou des pommes de terre

IMG_3211