IMG_3661

Aujourd'hui, on va beaucoup se promener sur le continent africain. Partons d'abord en Afrique de l'Ouest, à la découverte du riz jollof. Ce plat est populaire dans toute la région aussi bien dans les pays anglophones (Ghana, Nigéria, Sierra Leone, Gambie, Libéria et une partie du Cameroun) que francophones (Senégal, Togo, Côte d'Ivoire, Mali, Cameroun). Il a d'ailleurs plusieurs noms, selon les localisations: riz jollof ou jollof rice, riz wolof au Mali, riz au gras, thieboudienne, bènn tchin ("cuisiné en une seule marmite" en wolof).

Différents noms pour un seul plat: du riz que l'on faire cuire dans une base de sauce tomates, ce qui lui donne sa caractéristique couleur orangée, selon les pays, des légumes pour accompagner (carottes, chou, haricots verts...), des épices et parfois des viandes (boeuf, agneau ou cabri, poulet...) ou du poisson. Il existe une variante de ce plat, tout aussi délicieuse, où on rajoute du lait de coco dans la base de tomates. En principe, le riz jollof se cuit dans une seule marmite. On y prépare la sauce, on y ajoute les légumes, la viande puis le riz, un peu d'eau, on recouvre et ça cuit tranquillement. Pour le côté pratique, j'ai triché gagné du temps et j'ai utilisé mon rice-cooker pour la seconde étape de ma recette: ma sauce a été préparée dans une sauteuse puis j'ai transféré le tout dans mon rice-cooker, qui s'est chargé de tout cuire sans que j'ai à surveiller.

Maintenant que vous savez tout du riz jollof, passons à la salade kachumbari: c'est une préparation froide, à base de tomates, de piments et d'oignons, qui est consommée dans les pays bordant les grands lacs africains, l'Afrique de l'Est et les pays du Sud africain. Du Kenya, à la Tanzanie, du Malawi au Burundi en passant par le Rwanda, l'Ouganda et le Congo, la salade kachumbari est appréciée. Avec des variantes selon les pays bien sûr! Ici, on y ajoutera du concombre, là, de l'avocat, du jus de citron et parfois de l'avocat. Et pour corser le tout, si on ajoute Madagascar, les Comores, Mayotte, La Réunion et Maurice, on peut dire que la salade kachumbari est aussi connue dans l'Océan Indien, où on l'a renommée "rougail tomates".  La salade kachumbari tire son origine de racines indiennes, où elle est connue sous le nom de "salade kachumber". Quand on connait l'étendue de la diaspora indienne à travers le continent africain, on comprend mieux qu'elle ait laissé de si savoureuses traces dans les différentes gastronomies du continent.

Cette salade n'accompagne pas, traditionnellement, le riz jollof. Mais si je me suis permis ce (petit) crime de lèse-majesté, c'est que je ne connais rien de mieux pour accompagner le riz qu'un bon rougail et donc qu'une bonne salade kachumbari. Et maintenant place aux recettes, qui sont ma 2ème contribution comme toque du mois du défi mensuel du site Cuisine gourmandise des 2B pour le thème "lAfrique enchantée" que j'ai choisi.  Ce site a été créé par Seb de Poivré Seb, géré par Lyne de Epice et Moi & Nicolas Dans ma Cuisine à Moi pour le site et Carole de Ramène la Popotte pour la page FB!

Les toques précédentes étaient:

 

  1. Janvier 2018-Valérie du blog 123Dégustez - "Soupe et velouté
  2. Février 2018- Sabrina du blog San ' n 'Pepper - "Agrumes"

IMG_3681

IMG_3677

 

Riz jollof ouest-africain au boeuf sauté, salade kachumbari des Grands Lacs


Pour le riz jollof (quantité pour 6 personnes)

500g de boeuf (ici, tende de tranche), coupé finement

400g de riz

4 tomates

2 gros oignons (oignons rouges, de préférence)

5 gousses d'ail

3 branches de thym frais

1 tube de concentré de tomates (150g environ)

2 carrés de bouillon, style Maggi

1 feuille de laurier quatre épices

1 piment cabri ou antillais (facultatif)

1c. à soupe de curry

Sel, poivre

IMG_3676

  • Coupez les tomates en petits dés. Traditionnellement, on pèle et on mixe les tomates, mais je préfère les couper en dés, je trouve qu'on en sent mieux le goput.
  • Emincez les oignons
  • Pilez ensemble le sel, le poivre et les gousses d'ail. Réservez
  • Faites sauter le boeuf dans un peu d'huile neutre et réservez.
  • Dans la même sauteuse, faites revenir les oignons avec le thym et la feuille de quatre-épices (ou de laurier).
  • Ajoutez les tomates, le mélange pilé, remuez, passez sur feu doux et laisser compoter quelques instants.
  • Ajoutez le tube de concentré de concentré de tomates.
  • Emiettez les cubes de bouillon, ajoutez le curry et le boeuf sauté. Remuez.
  • Ajoutez un petit verre d'eau. Remuez et laissez mijoter 15mn.
  • Pendant ce temps, lavez le riz plusieurs fois pour enlever les impuretés et retirer l'amidon qui le rend collant.

Si vous utilisez un rice cooker:

  • Transférez la sauce dans le rice cooker.
  • Ajoutez le riz lavé et remuez bien pour que les grains de riz s'imprègnent de la sauce.
  • Ajoutez de l'eau à hauteur.
  • Fermez et mettez le rice cooker en mode "cuisson".

Si vous n'utilisez pas de rice cooker:

  • Ajoutez le riz dans la marmite et remuez bien pour que les grains s'imprègnent de la sauce.
  • Ajoutez de l'eau à hauteur.
  • Fermez et poursuivez la cuisson riz à feu doux jusqu'à évaporation, en remuant de temps en temps.

 

Salade kachumbari

Pour un bol

 

2 grosses tomates

1 gros oignon rouge

1 mini concombre

1c. à café d'huile de pépins de raisin

Un demi piment antillais (facultatif)

Sel

IMG_3663

  • Coupez les tomates  et le concombre en petits dés
  • Emincez l'oignon
  • Mettez le tout dans un bol
  • Salez, ajoutez l'huile.
  • Mélangez et placez au frais jusqu'au moment de servir

IMG_3653

IMG_3655

logo-l-afrique-enchantc3a9e-mars-2018

 

Cuisinons en musique avec l'Ougandais Eddy Kenzo - Sitya Loss