IMG_1298

En ce moment et pendant une semaine sur notre île, se déroule la Semaine Créole/Somèn Kréol. Un ensemble de manifestations culinaires, culturelles dont l'objectif est de célébrer les savoir-faire et le très riche patrimoine culturel de la Réunion.

Je profite de cette occasion pour vous emmener à la découverte de fruits et légumes insolites, parfois un peu oubliés ici, mais dont l'usage fait figure de madeleine de Proust pour beaucoup de Réunionnais, nostalgiques d'une recette, d'une saveur, d'un parfum, d'un plat dégusté lors d'une fête de famille.

Parmi ces fruits et légumes qu'on appelle ici"lontan", figure la fleur de bananier, plus connu sous son nom créole de "baba figue". "Baba" est le terme créole qui désigne le bébé, le jeune enfant et "figue" est un faux ami puisque sur ma jolie île d'adoption, la figue, est l'autre nom de la banane. Baba figue est donc littéralement le "bébé de la banane" ou fleur de banane, cette partie qui se trouve au bout du régime de bananes. CQFD.

Le cari boucané baba figue(s) est un plat traditionnel de la cuisine réunionnaise. Comme tout cari, on le sert avec du riz, des grains (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois du Cap) et un rougail froid pimenté. J'en ai fait une version apéritive en réalisant des petites bouchées à déguster froides, chaudes ou tièdes sur des toats.

Si vous êtes dans les îles où dans tout autre endroit où poussent les bananes, vous n'aurez aucun mal à vous procurer des baba figues. Il vous suffira de couper le bourgeon floral directement sur le pied de bananier. Sinon, vous trouverez des babas figues dans les épiceries asiatiques ou afro-antillaises, soit entières, soit en sachet, pré-découpées en lanières.

Voici un lien qui répertorie les différentes épiceries en France métropolitaine.

Si vous ne trouvez pas de boucané, remplacez par du lard fumé, des lardons, ou de la saucisse fumée. Vous pouvez également préparer une version sans viande, ça sera tout aussi bon.

Enfin, un dernier petit conseil: enduisez votre couteau d'huile avant de couper le baba figue car la sève qui va s'en dégager est un peu collante.

IMG_1293

Bouchées apéritives au boucané baba figues

Pour une trentaine de bouchées

3 gros baba figues

300g de boucané

Une grosse tomate coupée en dés (ou 4 petites)

2 oignons émincés

4 gousses d'ail

2 cm de gingembre frais

Poivre

Une petite branche de thym

1c. à café de curcuma

2c. à soupe d'huile de pépins de raisin (ou une autre huile végétale neutre)

IMG_1282

IMG_1286

  • Préparez les baba figues: Versez un grand volume d'eau froide, généreusement citronnée (ou vinaigrée) et salée dans un saladier. Ôtez les pétales violets jusqu'à ce que le coeur jaune clair du baba figue apparaisse. Retirez également toutes les petites fleurs que vous verrez, elles ne se mangent pas. Emincez finement le coeur jaune clair et mettez à tremper dans le volume d'eau salée et citronnée pendant 2 heures: cela empêchera l'oxydation et ôtera l'amertume des baba figues. renouvelez l'opération une 2ème fois.
  • Pendant ce temps, faites bouillir le boucané pour le dessaler, puis coupez-le en petits morceaux.
  • Pilez ensemble l'ail, le poivre et le gingembre
  • Faites revenir le boucané avec le thym. Ajoutez ensuite les oignons lorsque la viande est bien dorée, puis ensuite le mélange pilé
  • Ajoutez les tomates et laisser compoter
  • Egouttez les morceaux émincés de baba figue, ajoutez à la préparation. Allongez d'un grand verre d'eau puis couvrez et portez à ébullition.
  • Laissez mijotez une vingtaine de minutes en remuant régulièrement. La sauce doit être courte.
  • Hors du feu, ajoutez le curcuma dans la préparation encore chaude: les épices doivent cuire le moins possible pour conserver toutes leurs propriétés.
  • Servez ensuite sur des toats.

IMG_1287

IMG_1292

IMG_1294

IMG_1288